1. Au coeur de vos préoccupations : l’utilisateur !

Il n’y a pas de bon design dans l’absolu. Chaque point se réfléchit en fonction du public cible, d’où l’importance de bien connaître et éventuellement segmenter celui-ci.

  • Qui suis-je ?
  • Quel est mon business ?
  • Qui sont mes clients ?
  • Qu’attendent-ils ?
  • Qu’est-ce que j’attends d’eux  ?

… ces questions constituent la base incontournable et permanente de votre site, tant à sa création qu’au cours de son existence.

L’apparence, le contenu, l’organisation de l’information, les interactions possibles et attendues sont fondamentalement différentes suivant que l’on s’adresse à :

  • un public jeune vs un public plus âgé
  • des professionnels vs des profabes
  • des orientaux vs des occidentaux
  • des citadins vs un public campagnard

2. La cohérence globale

Une fois cette réflexion menée (et régulièrement remise en question),  il faut veiller à ce que le site forme un tout cohérent. Les éléments suivants doivent se compléter et non se contredire :

  • message
  • couleurs
  • typographie
  • contenu
  • niveau de langage, ton employé
  • illustrations
  • styles des pages (y compris la page d’accueil)

3. La navigation

L’internaute est pressé et submergé, il ne lit plus (en tout cas dans une première approche) … il scanne (« lecture diffuse en diagonale visant à appréhender la pertinence du contenu par rapport à son besoin »).

La navigation (organisation des menus et structure de l’information), poursuit deux objectifs :

  1. Où suis-je ?
  2. Que puis-je faire ?

La réponse à ces deux interrogations doit être limpide et instantanée. Ceci doit faire partie de vos tests (présenter le site à des personnes représentatives de votre cible et analyser leur comportement).

4. La lisibilité

La navigation participe à la lisibilité du site mais d’autres considérations s’y ajoutent :

  • typographie
  • balisage structuré (titres, paragraphes, citations, listes …)
  • couleur / contrastes
  • gestion des espaces (eh oui, ne négligez pas l’importance du « blanc »)
  • illustration
  • longueur des phrases

5. L’efficacité

Nous avons parlé de l’efficacité du point de vue de l’utilisateur : navigation, lisibilité …

Il ne faut pas pour autant oublier votre objectif :

  • augmenter votre notoriété (branding)
  • acquérir de nouveaux clients
  • fidéliser les clients existants
  • inciter à tester un produit

Il faut donc placer judicieusement vos « calls to action ». Clairs sans êtres agressifs.

6. Adhérez aux standards

Vos lecteurs disposent de matériel et de logiciels très différents. Adhérer aux standards (XHTML / CSS / accessibilité …) est un effort non négligeable mais qui élargira votre public potentiel et réduira les frustrations …

Evitez les technologies lourdes et propriétaires. Testez votre site dans des browsers multiples. Pensez à vos clients !

7. KISS  (Keep it simple and stupid) : restez simples

A nouveau, tout dépend de la cible. Le grand public n’aura pas la même notion de la simplicité que des informaticiens chevronnés, mais même ceux-ci apprécieront une complexité adaptée au sujet.

Rester simple est beaucoup plus compliqué qu’il n’y paraît et nécessite un véritable effort d’analyse et d’ergonomie.

8. Le contenu

Au risque de nous répéter : « content is king ». Le meilleur design, la meilleure ergonomie, le super marketing … ne sont d’aucune utilité si le contenu n’est pas de qualité (du point de vue de l’utilisateur, là encore on se répète, non ce n’est pas Alzheimer)

9. Tester … tester …

Rien ne vaut l’analyse d’une confrontation de votre site avec un ou plusieurs utilisateurs qui ne l’ont jamais visité.

Un véritable labo d’utilisabilité coûte cher mais il vaut mieux quelques tests de base que rien du tout.

10. La galerie des horreurs

Sans prétendre à l’exhaustivité :

  • Les pages d’accueil avec des popups (fenêtres surgissantes)
  • Les arbres de Noël (cela clignote de partout)
  • Les pages en construction
  • Les pages d’accueil qui s’appellent « Page d’accueil »
  • Les effets qui ne fonctionnent que dans la version 6.x du browser machin
  • Le bouton truc qui renvoie une erreur fatale
  • La promo du 15 août qui reste toujours affichée … à Noël
  • Le blog dont le dernier billet date d’il y a 8 mois (je me laisse une marge de manoeuvre)
  • Le forum vide ou quasi

Laissez un commentaire