L’objectif du moteur reste bien entendu la fourniture des résultats les plus pertinents en réponse aux requêtes des internautes, sur base de mots clés.

Cet objectif commun explique que les grands critères déjà annoncés pour optimiser son site en vue du référencement restent valables.

Il n’en reste pas moins que des spécificités sont apparues et qui méritent d’être évoquées.

  1. Sur les spécificités du moteur lui-même, nous vous recommandons la lecture de l‘article paru sur le site Clubic.com
  2. N’hésitez pas à vous plonger dans le site dédié au webmasters, vous y trouverez nombre d’informations utiles : robots.txt, score, date des crawlings, trafic, pages indexées, sitemap …
  3. La version à laquelle nous avons accès en Europe ne possède pas toutes les fonctionnalités de celle qui tourne aux Etats Unis (interfaces spécialisées et localisées pour assister l’utilisateur dans ses décisions d’achat par exemple ). L’interface française est par ailleurs plus riche que l’interface belge  :

  4. N’ayant pas toute l’expérience de Google, il semble que le moteur soit plus sensible aux obstacles techniques d’indexation. Il faut donc veiller à éviter les urls trop profondes (plus de 3 paramètres), les identifiants de sessions, les urls dynamiques … Bref des urls propres, courtes et signifiantes (intégrant des mots clés).
  5. Il est également important de présenter un code conforme aux standards du W3C (voir outil de validation) et un balisage structurant (permettant de clairement identifier les différentes zones de contenu : titres, hiérarchies …)
  6. Contrairement à Google, la balise keywords aurait de l’importance.
  7. La rédaction d’un bon titre (balise title) mais également d’une description unique semblent également importantes.
  8. La qualité du linking, aussi bien entrant que sortant est important. Il est bon d’obtenir et d’accorder des liens de qualité (inclusion de mots clés dans le lien, sites faisant autorité dans le domaine visé).

Laissez un commentaire